Service à la population : Asnières paralysée par un épisode neigeux… annoncé par la météo !

Alors que toutes les prévisions annonçaient une fin de semaine sous la neige, rien (ou presque) n'a été prévu à Asnières pour organiser la mobilité des habitants et automobilistes dans des conditions optimales de sécurité.
Alors que toutes les prévisions annonçaient une fin de semaine sous la neige, rien (ou presque) n'a été prévu à Asnières pour organiser la mobilité des habitants et automobilistes dans des conditions optimales de sécurité.

Pourtant, la mairie est responsable du réseau communal et -en liaison avec les services départementaux, sous l’autorité du Préfet de département- de la coordination des actions de déneigement sur les autres voiries secondaires.

Chacun a pu constater avec dépit dans quel état d’abandon les voiries communales se sont retrouvées, dès samedi, après que la neige fût tombée sur la commune pendant toute la nuit de vendredi.

En toute logique, un service d’astreinte aurait dû intervenir à titre préventif, dès avant le samedi matin, pour le salage des rues et des trottoirs, afin d’assurer de conditions sûres pour les déplacements du week-end.

Les Asniérois en otage

A quelle tâche plus importante étaient occupés les élus de la majorité municipale, Sébastien Pietrasanta en tête, pour laisser déraper la situation et prendre en otage les automobilistes et piétons, livrés à eux-mêmes face à la neige?

On les sait en effet plus prompts à intervenir lorsqu’il s’agit de planifier des taxes supplémentaires ou des pénalités financières au détriment des usagers des services publics. Sans doute à une énième action de communication qu’ils semblent privilégier, au détriment de l’action quotidienne pour la qualité de vie dans la commune.

L’insécurité dans la rue

Peine perdue pour ceux qui attendaient un vrai service de leur mairie, vu l’état effrayant des trottoirs, des habitants choisissaient souvent de cheminer en pleine rue, comme plusieurs clichés pris dans Asnières dimanche matin l’évoquent.

Ceux qui avaient bravé les conditions climatiques pour se rendre au marché, à leurs risques et périls, ont découvert des allées dépeuplées et des commerçants désolés. Le parking de l’Hôtel de ville tout simplement inaccessible. Plusieurs trottoirs sont restés longtemps impraticables. Asnières a été littéralement paralysée par une tempête de neige annoncée pendant toute la semaine…

Les usagers ont dû attendre le lundi matin pour constater le salage des grandes artères, les petites rues restant couvertes par une épaisse couche de neige poudreuse en surface, mais solidifiée en profondeur pour former une parfaite patinoire bien glissante, propice aux glissades.

Comme rien n’avait été fait dans des conditions suffisantes pour déneiger les voies pendant le week-end, lundi matin, sur le chemin de l’école et du travail, on pouvait même clairement apercevoir les déjections canines fossilisées qui devraient se répandre dans une boue peu ragoutante, avec la fonte des glaces.

Ces constats amènent de nombreux habitants à se demander à quoi sert Sébastien Pietrasanta, si les conséquences matérielles de ce type d’événement climatique ne peuvent même pas être géré localement avec efficacité et clairvoyance par la mairie ?

Marie-Do Aeschlimann