Sebastien Pietrasanta ne vous dit pas tout ! Notre analyse du rapport de la CRC

Sous des tonnes de propagande, le maire essaie encore de cacher son échec en se référant à la période passée, pour faire oublier son médiocre bilan.
Sous des tonnes de propagande, le maire essaie encore de cacher son échec en se référant à la période passée, pour faire oublier son médiocre bilan.

Le rapport de la Chambre régionale des Comptes sur la gestion 2008-2012 de la mairie d’Asnières par Monsieur Pietrasanta met à jour la détérioration des finances de la commune et l’insuffisance de la gestion des 5 dernières années.

Car, depuis 2008, le mandat de Sebastien Pietrasanta se caractérise par :

–> Une gestion financière ni sérieuse ni rigoureuse

Pour s’en convaincre, il suffit de lire la Chambre Régionale des Comptes qui déplore qu’« il n’existe pas de contrôle de gestion centralisé au sein de la commune. […] Il en résulte une absence de tableau de bord centralisé et synthétique. Il n’existe pas non plus de service d’audit interne, ni de service d’inspection générale qui pourrait le remplacer. » (P. 17 du Rapport)

–> Le dérapage incontrôlé des impôts locaux

Les magistrats financiers relèvent « une forte augmentation, entre 2008 et 2009, des ressources fiscales prélevées, de 46,6 M€ à 55,9 M€, soit une progression de 20%, qui constitue une amplitude assez exceptionnelle; cette hausse est à la fois due à la majoration des taux (17%) et à une évolution notable des bases (3%) ».
Depuis 2009, le contribuable asniérois est littéralement asphyxié. La pression fiscale directe par habitant est passée de 789 euros par habitant en 2007 (sous Manuel Aeschlimann) à 938 euros par habitant en 2012 (19% d’augmentation).

–> La chute des investissements et la dérive du fonctionnement

La Chambre Régionale des Comptes écrit aussi que « les dépenses d’investissement diminuent de 51% entre 2008 et 2010. (…) L’analyse financière a permis d’observer que la commune avait un niveau d’équipement très inférieur à celui de la strate des villes de 50 000 à 100 000 habitants n’appartenant à aucun groupement fiscalisé, et ne représentait, par exemple en 2010, qu’un peu plus d’un tiers de celui-ci (36%) » (P. 12 et 13).
La CRC note que « les achats et les charges externes sont en progression de 11% sur la période concernée » (P. 9 du Rapport).

–> Un malaise grandissant au sein du personnel communal

LA CRC note que « le nombre de jours d’absence du personnel communal augmente de plus de 33% sur la période contrôlée » (…) et « une dérive des accidents du travail » ( P. 4 et 5 du Rapport ).–>

–> Des prestations payées … mais non réalisées

On apprend aussi que « la Chambre a relevé qu’un certain nombre de prestations payées par la ville n’étaient pas effectuées (nettoyage et entretien des bouches de ventilation, ménage dans les services…). La certification du service fait est défaillante » (P. 5 et 19 du Rapport).
On comprend mieux l’état de saleté de la voirie et des locaux municipaux, les caméras de vidéo protection en panne, les problèmes d’hygiène dus à la prolifération de rats, le manque d’assainissement et les odeurs pestilentielles en certains points du réseau…

–> A la fin du mandat, en 2014, la dette d’Asnières sera supérieure à son niveau de 2008

M. Pietrasanta est mal venu de se vanter d’avoir obtenu une baisse de la dette de 7 millions euros quand la collecte des impôts locaux a rapporté plus de 21 millions d’euros supplémentaires entre 2009 et 2012.

Où sont passés les 14 millions d’euros restants ?

Enfin, l’examen de la Chambre Régionale des Comptes s’arrête à 2012. Le Rapport n’intègre pas les conséquences du nouvel emprunt de 21 millions d’euros souscrit par M. Pietrasanta lors du vote du budget 2013.
Ainsi, il est plus que probable qu’à la fin du mandat de l’actuel maire, la dette d’Asnieres sur Seine aura dépassé son niveau de 2008 !

 

100% Asnières dénonce depuis plusieurs mois la politique désastreuse de la majorité socialiste en place qui aboutit à la dégradation continue de la qualité de vie des Asniérois, dans tous les quartiers. Pour préparer ensemble le futur projet municipal, rejoignez-nous !

Vous pouvez téléchargez le rapport de la Chambre Régionale des Comptes en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/Commune-Asnieres-sur-Seine-Hauts-de-Seine3

 

100% Asnières